Une marque, une famille, une histoire.

A la veille de la première guerre mondiale, Georges Gay est né au Brassus, à la Vallée de Joux, berceau des marques horlogères Audemars-Piguet, Blancpain, Bréguet, Jeager-LeCoultre, et bien d’autres.  C’est sur les bords du Lac de Joux, aux Bioux que sont fabriqués les ébauches et composants des chronographes Valjoux, dont les célèbres mouvements 7750 et 7751.

 

Dans ce même village des Bioux, Georges Gay, créa sa propre entreprise horlogère en 1943.

En 1952 il construisit sa fabrique et dès 1955 ouvrit un atelier de montage à Morges. Trois ans plus tard, il inaugura une antenne à Bienne avec le lancement de sa marque Desotos. La marque Georges Gay, quant à elle, est née en 1964. Pas loin d’une centaine de collaborateurs œuvraient recherchant constamment la bien facture et la précision des nombreux « gardes-temps » développés et produits entièrement sur ces 3 sites en Suisse.

 

Les collections Desotos et Georges Gay ont été présentées et écoulées du Golfe Persique aux Etats-Unis en passant par la Chine ! Les nombreux modèles de choix se sont largement vendus à travers l’Europe.
Le fondateur, Georges Gay, est décédé en 2002. Aujourd’hui, deux de ses petits-fils, Jean-Michel Gay-Golay et Philippe Gay ont relancé la marque Georges Gay, désirant ainsi perpétuer la tradition et le savoir-faire de leur grand-père.

 

 

Eric Gay-Piaget, Horloger – Ingénieur ETS

 fils de Georges Gay et père de Jean-Michel et Philippe